Archives du mot-clé Dialogue

ENCOURAGER

Insuffler la confiance ! est la définition de l’action d’encourager. 

C’est l’attitude qui constitue le socle de mes entretiens individuels, médiations, ateliers et formations. C’est aussi l’intelligence relationnelle favorisant l’accomplissement individuel et l’efficacité collective que je vous propose d’expérimenter.

Comment développer la confiance et l’autonomie créative de ses collègues, proches… ?

Le point de départ est d’avoir confiance en soi ! En effet, la défiance, la peur, en installant des modes de comportement automatiques, enrayent la reconnaissance constructive des capacités de l’autre.

La logique d’encouragement consiste à accueillir sincèrement le potentiel que l’on voit chez soi et chez l’autre.

  • Ni les critiques (vos critiques ne libéreront pas l’autre, mais pourront éventuellement le modeler selon votre désir),
  • ni les compliments (« j’aime ce que tu dis ou fais », « ce que tu dis ou fais est bien », parle de soi, pas de l’autre)

ne sont des encouragements. Ils entretiennent les jeux psychologiques au lieu de favoriser l’autonomie et donc la créativité individuelle.

 

Comment sortir des relations contre productives ? Comment développer l’Intelligence Collective ?

Je vous propose de commencer par vous

… vous éveiller à vos propres talents

puis d’insuffler votre confiance aux autres …

 

Encourager c’est croire en soi et en l’autonomie de l’autre… et vouloir la favoriser.

Pour cela, je vous accompagne dans la libération des réflexes qui ne vous sont plus bénéfiques dans mes entretiens, médiations et ateliers.

Vous voulez en savoir plus ? Contactez moi

Publicités

La confiance est une liberté, un choix

« Lorsqu’une personne décharge ses émotions négatives sur vous – fait exploser sa colère et ses peurs, son dégoût ou son mépris, ils activent en vous des circuits d’émotions similaires… Les émotions sont contagieuses… la défiance augmente notre sensibilité aux émotions des autres » ( Traduction libre de Daniel Goleman, Social Intelligence, éditions Bantam, 2006, p. 13).

Au-delà des apparences, de la politesse et du contrôle, la maîtrise des émotions que l’on exrpime a donc des conséquences sur la paix.

La confiance est un acte de foiun choix intime, personnel, une façon de se positionner en relation. C’est choisir ses pensées, paroles et actions. Ce choix peut être destructeur de soi et des autres, ou constructif, constituer du déni ou de la considération.

C’est une liberté. C’est avant tout une conscience, à partir du moment où on sais qu’on a le choix.

Pour définir la confiance, il faut intégrer l’altérité et la dignité de chaque personne, en relation et dans un environnement en perpétuel changement. La confiance est complexe, ce qui n’est pas synonyme d’impossible, mais de « vivant ».

La communication qui correspond à la confiance est le « dialogue de cœur à cœur », authentique, qui implique la maîtrise de soi (de ses réactions de défiance) de manière responsable des conséquences de ses pensées, paroles et actions.

Don-t-Worry-Be-Happy-katerinalover-30154750-500-333

Lire la suite