Archives pour la catégorie Talents

De la motivation à l’inspiration.

Dans le cadre de mes accompagnements d’Eveil des Vocations, 90 % de mes clients me font part de leur démotivation au travail.

Les causes peuvent être de deux ordres:

  • ils ne trouvent pas de sens aux missions qui leurs sont confiées 
  • le relationnel avec leurs chefs ou collègues leur apporte plus de tension que de satisfaction.

Concentrons nous ici sur le premier point.

 

Etes vous motivés ? La psychologie de la motivation, définit celle-ci comme les « processus qui donnent au comportement son énergie et sa direction »1 et explique qu’elle est liée soit à un besoin de participation au collectif, soit à une ou des influences extérieures. La motivation intrinsèque, liée au besoin de participation, qui correspond au fait de se sentir utile, dépend de chaque individu et donc de ce que nous appellerons ses « talents », ou « dispositions données, aptitudes, capacités physiques ou intellectuelles pour réussir en quelque chose »2

Tout le monde n’a pas une conscience claire de ce en quoi il est doué, loin de là… C’est le constat qui m’a amenée à créer Eveil des Vocations en 2008. Notre société nous renvoie, malheureusement encore, bien plus ce qui nous avons besoin d’améliorer que ce qui constitue la valeur contributive de chacun. Mais le changement est en marche dans ce sens. Pour se sentir utile et avoir l’énergie de travailler, sans forcer sur son potentiel et risquer le burn-out, cette conscience de soi est fondamentale. Pour trouver du sens à ce que vous faites, il est essentiel de définir vos talents. Cette motivation est personnelle à chacun c’est pourquoi on parle de motivation intrinsèque. C’est ce qui définit le caractère de chacun.

Prenons un exemple : Une personne née et ayant grandi dans une famille d’intellectuels a plus de chances d’être passionné par certains savoirs, à y consacrer du temps et donc à en avoir une connaissance plus pointue. Une autre née dans une famille attachée au terroir aura probablement plus le sens des produits, des goûts… etc.

Le besoin de contribuer répond au besoin particulier à chacun d’exploiter ce potentiel « naturel ». Les caractères sont également construit à partir des rencontres et des partages autour de passions. C’est ce que les neurosciences expliquent par la connexion entre humains et qui s’intègre dans « l’ADN motivationnel » non pas par les gènes mais par les interactions de cœur a cœur.

IMG_4149

 

Afin de ne pas subir une démotivation, faites le choix :

  1. de définir ce qui vous donne de l’énergie,
  2. de l’activité qui va dans le sens de qui vous êtes vraiment, plutôt que de ce qu’on aura décidé pour vous.

Le fait de vous approprier ce choix renforce votre écoute de vous même, votre ouverture à votre environnement et vous incite à suivre votre vision de ce qui fera une différence pour le collectif. Cela vous donne accès à l’inspiration (Idée subite, spontanée, intuition qui pousse à agir) qui libère une énergie démultipliée.

Si ce texte a aiguisé votre curiosité et que vous avez envie d’en savoir plus, n’hésitez pas à me poser vos questions ci-dessous. Soit j’y répondrais directement, soit par le biais d’un prochain article…. Et… abonnez vous à ce blog.  Par mes articles je souhaite contribuer à votre meilleure maîtrise de votre épanouissement au travail. C’est ma façon de me sentir utile, ma vocation.

1 Définition tirée de Psychologie de la motivation et des émotions, Johnmarshall Reeve, 
édition De Boeck, p. 58

2 Définition du centre national des ressources textuelles et lexicales.

Publicités

Irina, « les bonnes choses s’accomplissent dans la joie ».

J’ai très vite ressenti que le mot le plus adapté à Irina était « douceur« . Venue d’Ukraine, sa vie a insisté pour qu’elle apprenne le français plutôt que l’anglais, langue choisie au départ… « le destin » comme elle dit…

Ce que j’ai retenu de notre longue discussion c’est qu’alors qu’elle cheminait avec succès vers une carrière de juriste et que les opportunités de s’y faire une place de reine ont été plus qu’intéressantes en apparence « son corps lui a indiqué par des blocages incontournables que ce n’était pas sa voie« .

Comment savoir qu’on est dans sa vocation ?

Selon Irina Zaporojets, son travail de Conseillère de Vente chez Louis Vuiton « c’est comme le Yoga » (qu’elle pratique depuis 4-5 ans et regrette de ne pas avoir commencé plus tôt) : écoute, présence et attention sont ses talents,

irina-zaporojet

sa manière de révéler à l’extérieur les valeurs qui l’habitent de l’intérieur, principalement le respect.

Sa reconnaissance de la créativité des denteleurs, spécialistes du cuir, et plus généralement les créateurs de mode, correspond à l’importance qu’elle donne à être présente à chaque geste de sa vie. Respect des personnes et respect du travail bien fait.

La créativité naît d’une motivation non conditionnée.  Je suis bien d’accord avec Irina sur ce point. 

Dans « le chateau » Louis Vuiton sur les Champs Elysées, , décoré par les meilleurs marketeurs, la princesse Irina joue à la poupée avec ses clientes pour leur révéler le meilleur d’eux même. C’est « un rapport délicat, une relation d’aide à la personne dans un contexte d’émotions positives« …  « tout n’est pas parfait mais les difficultés comptent moins parce que je vie des relations extra-ordinaires« . Or, comme par hasard, ce qui a toujours compté pour Irina c’est l’humain, les relations…

C’est par les choses que l’on aime faire de son mieux que l’on s’épanouit, et « de son mieux » dépend de chacun.

Elle a inauguré les Interviews de Girafes (personnes qui vivent leur vocation) avec générosité et authenticité et je l’embrasse pour l’en remercier !

Si vous voulez lire les prochains interviews, cliquez sur « suivre ce blog », à droite…

Pas d’intelligence collective dans la peur

Les peurs… Nous en avons tous… Elles sont liées à nos expériences de vie, et servent au départ à nous protéger des dangers. Mais une peur qui s’installe et domine notre comportement, c’est ce qu’on appelle en neurosciences, une réaction disproportionnée de la sensibilité.  Elles peuvent être par exemple de croire que l’on est nul et nous pousser à tout faire pour le cacher… Ou que l’on est le meilleur et refuser toute remise en cause…

Il y a alors deux modes très différents de gestion des relations possibles. L’un est un contrôle (de soi et sur l’autre) pour se protéger de ses propres peurs, l’autre est une écoute (de soi et des autres) qui permet un dialogue. Cette solution créatrice de valeurs suppose d’être capable d’avoir confiance en soi et ainsi de ne pas se laisser dominer par ses émotions négatives. Tout cela relève de l’intelligence émotionnelle.

Derrière toute peur … il y a une envie.

photo

Donc si vous souhaitez sortir des pouvoirs des personnes les unes sur les autres pour collaborer à un objectif commun et partagé, développer lIntelligence Collective, il s’agira de développer la confiance en soi, d’abord, puis en l’autre.

 

 

Encourager les talents libère l’intelligence collective

Nous ne sommes pas des numéros !

« Chaque être humain aspire à la dignité, qui ne peut se construire que dans un contexte relationnel »[1]. La confiance en soi et en l’autre, libératrices des potentiels, demande de sortir du mode relationnel basé sur la compétition et les critiques.

La logique d’encouragement permet de développer cette altérité créatrice, dans le cadre de formations-médiations d’équipe « Excellez par vos Talents ». La définition, la proposition et la mise en synergie des points forts incite chacun à développer le meilleur de lui-même et donc l’intelligence collective.codebar-people

Il serait illusoire d’imaginer que l’intelligence collective puisse n’être que le résultat d’une motivation extérieure, d’un leader imposant son mode de fonctionnement a tous, sans accord…

Lire la suite