Soft Skills : pourquoi révéler sa personnalité unique ?

Ce matin une cliente réalise ce qu’est son potentiel, elle sait bien mieux qui elle est, et non seulement elle a envie de le déployer mais elle a bien compris qu’elle ne peut pas être épanouie si elle ne le fait pas.

Cet après midi je rencontre un CEO à qui je propose de développer un outil pour encourager les différences entre les potentiels dans la jungle des postes et des CV…

Qu’est ce qui lie ces deux discussions ?

Les Soft Skills.
Ce qui définit les personnalités différentes de chacun.

A diplôme semblable l’un va donner le meilleur de lui même dans une petite structure en occupant un emploi hyper technique garant de la rigueur maximale, et l’autre orchestrera une équipe qui développera cette même technique mais pour un projet d’une toute autre dimension.

Cela fait 13 ans que j’en ai fait mon métier, et évidemment le fait que la personnalité soit enfin prise en considération, que ce soit dans le cadre du recrutement ou du management, me réjouis.

Par contre, je trouve très réducteur de vouloir définir les « meilleures Soft Skills » : le leadership, la capacité à prendre la parole en public,… comme on peut le lire dans la plupart des articles sur le sujet.
Attention, je ne dis pas que ces capacités comportementales sont inutiles, au contraire. Ce que je dis c’est que dans un projet il y a ceux dont le travail est visible, et qui aiment ça, et ceux qui ont fourni, dans l’ombre, les moyens pour que le projet soit réalisé et en sont tout aussi heureux.

Soft Skills

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises Soft Skills.

Sortons de cette vision binaire et profitons du fait que les personnalités (les caractères, le fait de connaître le sien étant défini comme synonyme de l’Intelligence Émotionnelle par Daniel Goleman) soient enfin plus à l’honneur pour sortir en même temps de ces dualités obsolètes : bon en maths, bon orateur, leader charismatique… que seraient ces personnes sans tous ceux qui viennent compléter leur travail par bien d’autres qualités comportementales?

La prise en compte des Soft Skills peut être un outil de changement dans notre logique de travail : de la compétition à la coopération !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s